Ce midi, mon fromage fleurait le joli mois de mai

” – Coupe le fromage, Obélix.
– Astérix, je vais aller demander à Zurix s’il n’a pas un fromage sans trous.
– Non Obélix ! Tais-toi et mange !
– On vient chercher des montagnes et on se retrouve à manger des trous !
– Chuttt…”

(“Astérix chez les Helvètes “)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *