Accueil & Gastronomie

Alimentation et Médias : vers une prise de parole engagée ? (Presses universitaires de France)

Si le goût se conçoit comme une trajectoire de la saveur à la valeur, l’alimentation se présente, selon une formule à la fois parlante et frappante, comme un fait social total, avec les propriétés décrites par Mauss : la jonction de l’individuel et du collectif, du physique et du psychique ; le caractère tridimensionnel recouvrant des aspects physio-psychologique, diachronique (pratiques alimentaires dans le temps) et synchronique (à un moment donné).

La cuisine de demain vue par 50 étoiles d’aujourd’hui (L’Harmattan)

Cet ouvrage tente d’observer la «Cuisine de demain » à travers le regard d’une trentaine de chefs cuisiniers. Ils s’essayent tous à réfléchir, aux défis du XXIe siècle qui modifieront les pratiques culinaires de notre futur immédiat. Compte tenu des évènements que vit le monde de la restauration, dus aux pandémies sanitaires, aux turpitudes économiques et aux évolutions de la société de consommation, cheffes et chefs apportent ici leur vision sur les formes originales et créatives de la cuisine. Au travers de leurs savoir-faire culinaires, de la marchandisation et de la culture, la cuisine correspond à l’image d’un chef, d’un territoire comme d’une époque. C’est de cette phénoménologie qu’il est question à notre époque dans les cuisines des restaurants.

Le Modèle culinaire français (Presses universitaire François Rabelais)

Le prestige, la réputation et l’influence dont la cuisine française a joui pendant des siècles semblent une évidence de l’histoire de l’alimentation. Mais comment s’est diffusé le modèle culinaire français dans le monde entier ? Et à quel prix ? Ce livre propose une étude d’ensemble en adoptant le point de vue de ceux qui ont eu affaire à ce modèle. Partant d’une conception la plus large possible du « culinaire », et adoptant une dimension mondiale (de la Norvège au Mexique, en passant par la Tunisie, Taïwan, l’Italie ou encore l’Angleterre, ce livre analyse le modèle culinaire français depuis le XVIIe lorsqu’une cuisine française transformée en profondeur commence à être largement traduite en Europe, jusqu’à aujourd’hui, où son hégémonie paraît bien menacée.
Passions dévorantes invite à suivre la ligne de faille entre la quête de sensations gourmandes, repoussant toujours ses limites, et la perte de contrôle, dans le désordre alimentaire et l’abandon de soi. Sous les différentes figures de l’outrance incarnées, souvent dans la caricature, par le gourmand, le glouton ou le goinfre, l’imaginaire gastronomique peut se prévaloir encore d’une culture de la table et du goût, du bon et de la bonne chère. Passion du risque, l’excès compose avec la démesure, dépasse les bornes, mais se veut aussi dépassement de soi dans un rapport limite ou débordant aux attraits alimentaires. Une frontière toujours difficile à tracer, à mesure que la fréquence et l’intensité augmentent, de la gourmandise à la gloutonnerie, de la passion du vin au besoin d’alcool.

 

Témoignages et revue de presse

par Antoine Maes, BFMTV 

Collaborations à institutions et évènements

IEHCA
enseignant chargé de mission

Mondial du fromage
membre du comité de pilotage

Académie nationale de cuisine
membre académicien

Dernière actualité

Mets & Mots

Biographie

Après une carrière dans la restauration étoilée Michelin, dans l’audit qualité puis aux fonctions de professeur d’école hôtelière, Kilien Stengel est aujourd’hui enseignant à l’Université de Tours au sein de l’institut des cultures de l’alimentation, docteur en Sciences de la communication, chercheur associé à l’université de Tours et l’université de Bourgogne, conférencier, directeur de collection et auteur de nombreux ouvrages portant sur l’alimentation, le vin et la gastronomie.

Contacter Kilien

Vous pouvez contacter l’auteur sur une des pages universitaires ci-dessous